0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
a la une
Découvrir
Acheter
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue

Couronné par deux prix au Festival de Cannes, le film de Lynne Ramsay met en scène Joaquin Phoenix, brutal et sauvage, lancé à la recherche d’une jeune fille enlevée par un réseau pédophile.

«A beautiful day» La belle et la bête version discount

«Un type veut te voir. il ne veut pas que les flics s‘en mêlent… Il dit que tu peux être brutal !» Tout commence par quelques mots. Musique speed, gros plan sur un visage impassible, ambiance glauque… Un grognement surgit de l’ombre : «Je peux l’être !».
Et c’est parti pour 1h30 dans les bas-fonds de New-York.
Lui c’est Joe, Joaquim Phoenix, cicatrices, tatouages, barbe sauvage et regard fou. Elle, c’est Nina. Adolescente fragile, blonde aux yeux clairs. Une jeune fugueuse enlevée par un réseau de prostitution. Son père sénateur engage Joe pour la retrouver.
On plonge alors dans un long couloir, sombre, très sombre, jalonné de violences parfois insoutenables. Tout ça pour raconter une histoire vingt fois mise en scène. Celle d’un ancien marine traumatisé par ses exploits guerriers. Son seul «outil», le marteau.
Pas de place pour les subtilités. Dialoguistes au chômage. En revanche, pour les effets spéciaux, c’est carnaval. Portes enfoncées, hurlements, des crânes qui explosent, le sang qui gicle,… Ça cogne et ça recogne. Toujours plus pour dire si peu de chose. A l’américaine, version discount !
Joe finira par dénicher Nina dans un bordel pédophile où se retrouvent des politiciens mafieux. Face-à-face entre la belle et la bête. «A beautiful day», murmure l’ange alors que le monstre lui décroche un méchant sourire.
A voir si on a besoin d’un bon électrochoc au début de l’hiver. Mais il faut s’accrocher pour décrypter ce film un peu fumeux, entre allusions, flash back et silences.

«A beautiful day» de Lynne Ramsay avec Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov, Alessandro Nivola… Prix d’interprétation masculine et du scénario au Festival de Cannes. Durée : 1h30

 

Vos commentaires