0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
a la une
Découvrir
Acheter
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue

Tribune. Deux ensembles musicaux vont rendre hommage à l’oeuvre du jazzman allemand, Joachim Kühn. Un concert à découvrir le 1er novembre au Périscope. Par Denis Charolles, directeur artistique des Musiques à Ouïr.

Joachim Kühn «Un personnage emblématique du jazz»

«Musiques à Ouïr est un ensemble protéiforme créé à Rouen il y a plus de 20 ans qui propose des concerts de musique savante, de la chanson, de l’improvisations, du jazz… Et on adore travailler avec d’autres ensembles musicaux. Un vrai échange artistique et humain.
Ça fait longtemps que je m’intéresse à la musique de Joachim Kühn, un des plus grands jazzman européen. J’avais en tête d’organiser un concert avec une autre formation mais je ne savais pas à qui le proposer. Puis, il y a trois ans, j’ai rencontré Guillaume Bourgogne d’Op.Cit, au cours d’un festival. On a tout de suite accroché. Et il a accepté de participer à ce projet fou car c’est toujours un pari risqué de jouer avec des musiciens qu’on ne connait pas. On a beaucoup échangé en participant à plusieurs résidences depuis 2016. Au total, on n’aura travaillé que neuf jours avec tous les musiciens. Ça peut paraitre très court mais j’aime cette urgence qui demande une implication encore plus forte et une grande spontanéité.
Pour moi Joachim Kühn est un personnage emblématique de la musique et du jazz. Il s’est beaucoup interrogé sur la culture afro-américaine. Il a aussi été à l’avant garde des free musiques en Europe. Depuis dix ans je suis régulièrement en contact avec lui. Chaque fois que je lance un projet autour de sa musique, je le préviens. Mais il me laisse toujours une totale liberté dans mes choix. Un homme très généreux. Quand je lui demande de m’envoyer des partitions, je reçois un carton plein ! D’ailleurs, on ressent cette générosité et cette fougue dans sa musique. C’est ce qui me plait. Pour ce concert, on a choisi des morceaux très différents, parfois mélodiques, parfois plus rythmés… Et on a réfléchi à une orchestration très originale avec des harpes, accordéons, violons, vieilles à roue, claviers, percussions, contrebasse, saxophones, batterie… Des instruments qui vont colorer cette musique.
A Lyon, ça sera le premier concert commun entre les Musiques à Ouïr et Op.Cit. On partira ensuite en tournée ensemble pour plusieurs représentations : à Annecy le 25 novembre, à Pantin le 7 décembre, à Paris au cours de l’automne 2018… Et peut être à Avignon cet été. On a aussi un concert prévu en novembre 2018 à Strasbourg où Joachim Kühn viendra jouer avec nous. C’est la première fois que je vais partager la scène avec lui. Je suis très impatient mais également tous les musiciens de nos deux formations».

Par Denis Charolles
Crédit photo : Sylvain Gripoix

 

Vos commentaires