0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
a la une
Découvrir
Acheter
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue

Jean Rochefort est mort. Dès le départ il avait soutenu notre plateforme culturelle avec enthousiasme. Ce qui avait provoqué quelques rencontres inoubliables avec cet «éléphant» du cinéma.

Le parrain de mytoc.fr s’est envolé

«Ça me rappellera le tournage du Crabe-Tambour, un des meilleurs souvenirs de ma vie…»
Jean Rochefort avait promis au printemps dernier de venir à Lyon découvrir la péniche mytoc. Il voulait la voir, curieux et amusé par ce bateau bariolé dédié à la culture. Il nous posait des questions, voulait tout savoir, si le moteur fonctionnait, si on avait enfin trouvé un anneau, si la péniche tanguait par grand vent… Et si allait on se balader. Il suggérait le Festival d’Avignon. L’eau et la culture ! Il pouvait se lancer dans de grandes envolées. Tous ces théâtres et ces opéras au bord d’un fleuve…
Sacré personnage. Yeux bleus, belle chevelure grise, moustache élégante. Attentif, bienveillant. Sensible. Jeune, éternellement jeune à 87 ans.
Tout a commencé entre nous par une lettre qu’on lui avait écrite, à la main, pour lui demander une interview. C’était il y a trois ans. Quelques jours plus tard, coup de téléphone : «Venez chez moi à Paris». Une première rencontre mémorable. Plusieurs heures à discuter culture, sa vision, ses regrets notamment cette «démocratisation foirée» mais aussi ses rêves, ses projets. Entre coups de gueule et rigolades, il nous parlait de son expérience, ses films, ses amis stars, mais surtout du théâtre qui restait pour lui essentiel.
Eternel passionné, il continuait à tourner pour la télévision et le cinéma. Des vidéos aussi où il faisait le clown pour reprendre des grands classiques en jouant les «racailles».
Spontanément, il avait accepté d’en faire une pour soutenir mytoc dont il était le parrain. «mytoc, mytoc… lls s’appellent comme ça ! C’est étonnant. Ils sont jeunes et intéressants…» Du bricolage avec un simple appareil photo. En bretelles jaunes flashy, Jean Rochefort pas coiffé ni maquillé qui avait improvisé un joli texte. Et il avait fait le buzz, plusieurs dizaines de milliers de vues sur le net en un weekend !
Quelques semaines plus tard, nouveau rendez-vous pour lui offrir son portrait, croqué par Emmanuel Prost, un des illustrateurs de mytoc. «Ça me redonne confiance !», nous dit-il en éclatant de rire. Quelques mois plus tard, on a eu droit à un incroyable échange dans sa cuisine. De longues heures à parler autour d’un thé africain. Ses souvenirs de tournage… Toujours une anecdote, une plaisanterie. L’oeil coquin, malicieux. Toujours de la distance, y compris sur lui-même. Simple, nature.
Des rencontres inoubliables face «au mur des amis» où il avait épinglé des dizaines de photos en noir et blanc : Belmondo beau gosse en moto dans les rues de Paris, Coluche assis sur ses genoux… Toute une époque. Mais il n’avait pas la nostalgie. C’est l’avenir qui pétillait dans son regard. Et quand il évoquait la mort, c’était avec une belle désinvolture. Léger et profond. Une figure.
Toute l’équipe de mytoc lui rend en hommage avec ces textes qui racontent les moments fabuleux que nous avons vécu ensemble.

"On a complètement foiré la démocratisation de la culture"
"Un après-midi dans l'intimité de Jean Rochefort"
"On les aura !"
"mytoc, mytoc... Ils s'appellent comme ça."

Illustration : Emmanuel Prost
Photo : Jean Rochefort chez lui avec Nadège Michaudet, présidente de la plateforme culturelle mytoc.fr

 

Vos commentaires