0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
a la une
Découvrir
Acheter
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue

Un ménage à trois, des mensonges et des coups bas… Tous les ingrédients de la comédie sont réunis dans ce spectacle très drôle.

«Une semaine pas plus» Colocation forcée à l’Odéon

«Pour quitter quelqu’un, il faut une composante que l’homme n’a pas : le courage».
Paul veut se séparer de Sophie, sa petite amie, avec laquelle il vit depuis cinq ans. Mais il n’ose pas lui annoncer. Il demande donc à son meilleur ami, Martin, de venir s’installer chez eux, persuadé que cette colocation va faire fuir la jeune femme. «Une semaine pas plus», assure Paul à Martin. Il fait alors croire à Sophie que la mère de Martin est morte, «écrasée par un énorme camion rouge».
1h30 de quiproquos et mensonges. Martin doit jouer le fils éploré. Au début, il n’est pas très convaincant et semble «plus contrarié qu’effondré». Paul le coach. Et lui rappelle : «Plus vite elle me quitte, plus vite tu me quittes». Mais Sophie semble ravie d’accueillir Martin chez eux. D’autant plus que le jeune homme est un hôte parfait : il cuisine merveilleusement bien, prépare le petit déjeuner, fait le ménage… Et partage la même passion que Sophie pour les livres. «Si tu continues comme ça, on va te garder longtemps». Paul est furieux. Et demande à Martin de changer de comportement : «Tu es en train de distribuer du bonheur. Ce n’est pas bien. Il faut que tu sois désagréable, cynique, moche et con». Le garçon bien élevé se prend au jeu et devient complètement fou. Il arrache les pages des livres de Sophie, crache par terre, squatte la chambre du couple… Et refuse de se laver. Mais la jeune femme est toujours sous le charme. Elle envisage même de quitter Paul pour Martin. Pas simple. «Il faut une composante qu’en tant que femme je n’ai pas : la cruauté». Une seule solution : que Martin reste chez eux encore quelques jours pour faire craquer Paul.
L’histoire n’est pas très originale mais on passe un très bon moment avec cette comédie mise en scène par David Roussel qui remporte un beau succès. Grâce notamment à un joli casting. Un trio complice sur scène : David Roussel, Louise Danel et Arthur Jugnot, fils de Gérard, très drôle, dont certaines mimiques et intonations font inévitablement penser à son père. Un spectacle où on rit beaucoup, avec quelques répliques bien senties. A l’affiche de la Comédie Odéon jusqu’au 10 juin.

«Une semaine pas plus» Clément Michel. Avec, du 28 février au 4 mars : Arthur Jugnot, David Roussel et Louise Danel. Et du 7 mars au 10 juin : Lionel Buisson ou Arnaud Pfeiffer, Dominique Palandri ou Yohan Genin, et Ségolène Stock. A la Comédie Odéon.

 

Vos commentaires