L’équipe de mytoc s’est mobilisée à l’occasion du Festival de Cannes en profitant de la sortie en simultané à Lyon de nombreux films figurant dans la sélection officielle. Avec une quinzaine d’articles. «Parasite» la Palme d’or, «Douleur et Gloire» de Pedro Almodovar, «Le jeune Ahmed» des frères Dardenne, «Le Traitre» sur la Cosa Nostra, mais aussi «La belle époque» de Nicolas Bedos, hors compétition, et le film d’ouverture, «The dead don't die» de Jim Jarmusch. Avec une analyse d’un «Eclaireur de la Culture» qui a participé au Festival et qui souligne son «empreinte sociale». Et le plaidoyer de Thierry Frémaux, hier soir à l’Institut Lumière, pour défendre la Palme décernée à Alain Delon.

L'hebdo mytoc.fr / Cannes en direct

«Sans plan, rien ne peut mal tourner»

Outsider à Cannes, le Sud-Coréen Bong Joon-Ho a remporté la Palme d’or. Une famille pauvre qui parvient à s’incruster dans la vie d’une famille riche. Mensonge et manipulation. Déroutant.

«Ça va mal finir…»

«The dead don't die», le film d’ouverture du Festival de Cannes, a remporté un beau succès à Lyon où il était projeté dans plusieurs salles. L’équipe de mytoc.fr était là, évidemment.

Comédie ou tragédie ?

A l’affiche dans une dizaine de cinémas lyonnais, le dernier Pedro Almodovar est annoncé comme une future Palme d’Or. Autoportrait étrange et touchant de ce réalisateur culte.

«Le seul peuple qui boit pour se souvenir»

Le jury du Festival de Cannes a décerné une mention spéciale à «It Must Be Heaven». L’autobiographie loufoque d’un réalisateur palestinien en quête de reconnaissance.

Cannes en direct !

Clôture, samedi soir, du 72e Festival de Cannes. Une belle année, selon Didier Courbon, «Eclaireur de la Culture» pour mytoc.fr qui, en quelques jours, a vu une dizaine de films. Il raconte et analyse.

«La mort, pas une piqure de moustique»

En compétition à Cannes, «Le jeune Ahmed» des frères Dardenne raconte le parcours d’un jeune musulman radicalisé qui veut tuer sa prof, une «apostat».

«La Cosa Nostra é finita»

Comment la mafia sicilienne a été décimée au cours des années 80. Un film sélectionné à Cannes, qui raconte le rôle déterminant joué par un repenti. Un sacré personnage ce «Traitre».

Une vérité magistrale

Projeté hier soir à Cannes et en simultané à Lyon, «La Belle époque» de Nicolas Bedos met en scène l’histoire loufoque d’un vieux qui veut revivre sa jeunesse. Génial !

Frémaux met Delon en lumière 

A peine rentré de Cannes, Thierry Frémaux a présenté hier soir à l’Institut Lumière «Le Cercle Rouge» dans le cadre de son cycle Melville. Un des films cultes d’Alain Delon. L’occasion de rendre hommage à la star qu’il a consacrée sur la Croisette.