0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
archives
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue
Cinema
«Les heures sombres» Une belle leçon politique !

9 mai 1940. Première image, une date. Et quelques séquences en noir et blanc : la guerre qui s’apprête à devenir mondiale. Hitler envahit la Pologne, le Danemark, la Tchécoslovaquie… Trois millions de soldats allemands menacent une Europe tétanisée, jusqu’à Londres, quand surgit un personnage. Chapeau...

«La promesse de l’aube» Un film populaire à la gloire d'une mère

Premières images au coeur d’un carnaval latinos qui défie la mort. Squelette surgi d’un cercueil, applaudi par une foule rigolarde qui danse et qui chante. Alors que lui, est en train de mourir dans sa chambre d’hôtel après avoir achevé sa «Promesse de l’aube». Feuillets griffonnés dans la fièvre. «J’étais...

«Un homme intègre» Résistance en images

«Ma vie est foutue !» Reza soupire, accablé par le sort. Grands yeux noirs, barbe de quelques jours, visage impassible… Cet éleveur de poissons rouges qui a quitté Téhéran vit en pleine nature avec son fils et sa femme, directrice d’un lycée dans son village. Vie paisible. Une maison en bois au bord...

«12 Jours» De quoi endormir un psy !

N’allez jamais au cinéma avec un psychiatre, même un éminent psychiatre ! Surtout pour voir un film qui met en scène un hôpital psychiatrique. Car dans le noir, les psy comme les oiseaux, s’endorment ! Très intéressant quand même. Patrick Lemoine ne parle pas en dormant mais quand il se réveille, il...

«Au revoir là haut» Une belle gueule cassée signée Dupontel

«C'est une longue histoire, compliquée…» Albert est dans une gendarmerie. Maroc colonial. Un sbire vient de lui enlever ses menottes. «On a tout le temps !», lui répond un officier qui l’interroge. Deux heures à peine. Retour en arrière. Les tranchées, novembre 1918. Albert, le comptable, tétanisé...

«Thérèse» Un vrai miracle !

Silence. C’est peut-être la meilleure «critique» que mérite ce film d’Alain Cavalier. D’autant plus qu’en trente ans, il a été largement analysé et commenté. Méditation silencieuse car on en ressort touché, en profondeur. L’histoire ? Celle d’une sainte, c’est dire. Une fille, jeune, belle et pure...

«Le Brio» Créteil au coeur du quartier latin

Ils sont assez moches, gros et cons. Lui c’est Mazard, vieux prof de droit réac, dans la fac la plus réac de France, Assas. Elle, c’est Neïla, jeune beur rebelle, échappée de sa banlieue minable. Survêt et parka contre costard-cravate. Deux travestis chiffonnés. Deux extrêmes condamnés à se rencontrer....

Alain Cavalier en direct. Un caractère

Tonnerre d’applaudissements. Alain Cavalier descend les marches du grand amphithéâtre de l’Institut Lumière, lentement mais d’un pas assuré. 80 ans bien sonnés, sans la moindre faiblesse. Depuis quelques minutes, il supporte, impassible, l’éloge de Thierry Frémaux qui rend hommage à cet «immense cinéaste»...

«A beautiful day» La belle et la bête version discount

«Un type veut te voir. il ne veut pas que les flics s‘en mêlent… Il dit que tu peux être brutal !» Tout commence par quelques mots. Musique speed, gros plan sur un visage impassible, ambiance glauque… Un grognement surgit de l’ombre : «Je peux l’être !». Et c’est parti pour 1h30 dans les bas-fonds...

«Mise à mort du cerf sacré» Une esthétique de l’angoisse

Tout commence par une image forte : opération à coeur ouvert. Pour présenter Steven, (Colin Farrell) tiré à quatre épingle, yeux noirs, barbe parfaitement taillée. Cardiologue dans un grand hôpital. Marié et père de deux enfants. Son épouse, Anna (Nicole Kidman) une grande blonde aux yeux bleus, médecin...

Ils soutiennent mytoc.fr
Emmanuel MeirieuEmmanuel MeirieuMettteur en scène, acteur
Mohamed AttiaMohamed AttiaBiennale des Lions
Alexis JenniAlexis JenniEcrivain, Prix Goncourt
Marc LambronMarc LambronEcrivain, académicien
Thierry FrémauxThierry FrémauxInstitut Lumière, Festival de Cannes
Claudia StaviskyClaudia StaviskyThéâtre des Célestins
Thierry RaspailThierry RaspailBiennale d'Art Contemporain
Quatuor DebussyQuatuor Debussy
Vincent CarryVincent CarryNuits Sonores, le Sucre