0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
a la une
Découvrir
Acheter
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue

Mozart méritait un ciné-concert à l’Auditorium. Entre Star Wars et Titanic, un Amadeus particulièrement réussi mettant en valeur l’oeuvre de ce musicien génial.

Amadeus en concert

Salle comble et grand écran pour la vie de Mozart mise en scène par Milos Forman, un film qui a reçu pas moins d’une quarantaine de récompenses.
Avec pour célébrer le chef d’oeuvre, l’Orchestre National de Lyon et le jeune chœur symphonique Spirito. Préambule d’abord, des images du réalisateur « très fier » qui reçoit le Prix Lumière : «Certains divisent l’histoire entre avant et après Jésus Christ. J’ai tendance à la diviser entre avant et après Lumière». Rires dans la salle. L’occasion de rendre hommage à ce cinéaste disparu il y a deux mois.
Ecran noir, et soudain, musique. Les violons de la Symphonie n°25 et on bascule. Un cri dans la nuit : «Mozart ! Pieta !» Salieri, compositeur à la cour de Vienne, tente de se suicider dans un asile en implorant la pitié de son vieil ennemi… Il va alors raconter Mozart. Son arrivée à Vienne, son génie musical… Jaloux mais fasciné, il ne ratera aucun des opéras de son rival. «Musique de Dieu ». Jusqu’à la mort du prodige, lui prêtant main forte pour terminer son fameux Requiem…
Les musiciens de l’ONL saisissent ce requiem, les chœurs se lèvent. Les hommes d’abord : «Confutatis maledictis ». Intonations graves venues des enfers. Puis les femmes, douces comme des anges. «Brillant !» s’exclame Salieri à l’image. Avant que ne s’éteigne Mozart.
Un Amadeus diffusé en version originale sous-titrée, où fiction et musique occupent une place majeure Le générique défile, alors que l’Orchestre joue le concerto en D mineur, tout en douceur, avec au piano Elisabeth Rigollet. Dernière note. Le chef d’orchestre Ludwig Wicki salue le public. Ovation.

 

Vos commentaires